Mercredi 10 septembre : Gargas – Saint-Rémy de Provence – Les Baux de Provence

Au programme aujourd’hui, 2 « célébrités » du tourisme provençal : Saint-Rémy de Provence et Les Baux de Provence.

 Saint-Rémy de Provence est une ville rayonnante ayant notamment accueillie Vincent Van Gogh à la fin de sa vie (en 1889 et 1890). A sa demande, l’artiste s’est fait interner à l’Asile Saint-Paul de Mausole. Il réalisera durant cette année près de 150 peintures et de nombreux dessins.

Pendant 1 heure environ, nous avons suivi un parcours pédestre qui part de l’Asile Saint-Paul et mène au centre ville. Tout au long de cette promenade sont disposés 21 panneaux explicatifs retraçant les œuvres du peintre. Cette balade nous a permis de mieux comprendre certains tableaux, mais surtout l’état d’esprit de l’artiste à ce moment de sa vie. Nous avons découvert sa passion pour les paysages de campagne, son plaisir à dessiner les agriculteurs et les personnes du monde ouvrier.

Une fois au centre ville, le marché battait son plein. Une nouvelle occasion pour nous de faire des découvertes gastronomiques.

 

L’après-midi, nous avons pris la direction des Baux de Provence. Sous les conseils de Gilles, nous avons décidé d’aller à la cathédrale d’images. Le site est une ancienne carrière creusée par l’homme. Un spectacle sons et lumières est projeté sur les immenses façades souterraines (plus de 20 m de haut). Le thème de cette année : Vincent Van Gogh ! Un peu réticents au départ (le prix et le nombre de voitures sur le parking !), nous nous sommes très rapidement laissés emporter par la magie des lieux et du spectacle. Différents tableaux, dessins, autoportraits ou encore natures mortes de l’artiste étaient mis en scène, en mouvement et en musique. Ce fut une grosse claque émotionnelle !

 Ensuite nous sommes allés Aux Baux de Provence. Ce village est classé parmi un des plus beau de France. Mais la foule et la fatigue ne nous a pas permis de l’apprécier à sa juste valeur.

Durant le repas du soir, nouvelle découverte gastronomique : sauté de taureau et riz à la camarguaise !

 






Jeudi 11 septembre : Gargas – Roussillon – Goult

Nous sommes partis visiter le petit village de Roussillon. C’est un village aux façades rouges, orangers, jaunes, posé sur une colline d’ocres. Il était encore tôt et nous avons pu nous promener tranquillement dans les ruelles, admirer les façades colorées des maisons où s’amassaient des vignes grimpantes dont certaines ont plus de 150 ans. Le temps était un peu (beaucoup) couvert, comme ses derniers jours d’ailleurs. Nous avons difficilement aperçu au loin le Mont Ventoux (bises aux cyclistes ayant grimpés ce col de 1 909 m, ils se reconnaîtront !).

Après un rapide tour au marché paysan, nous avons repris la voiture direction Goult.

 

Là encore, Goult est un village sur les hauteurs. Nous y sommes arrivés à la mi-journée. Les terrasses des 2 restaurants n’étaient pas encore pleines. Dans l’artère principale, une épicerie vend ses tomates à 5 € le kilo tout de même ! Et puis, en grimpant les rues, plus rien, le calme plat. Dans le ciel, le Mistral se lève. Les nuages s’affolent.

 

Dans ce village désert, nous y avons retrouvé et apprécié une quiétude très loin des circuits touristiques.

 

Après une sieste réparatrice, Sophie est partie se promener sur les chemins alentours, toujours avec l’appareil photos en poche.

 

La nature rayonne. Insectes et autres espèces animales s’en donnent à cœur joie. Une araignée tisse tranquillement sa toile dans les herbes, de gros insectes noirs se font de gros gros câlins, des escargots blancs grimpent le long d’herbes hautes. Pendant ce temps, le raisin essaie de mûrir pour être prêt à temps pour les vendanges !

 

Ce soir là, Gilles (hôte et chef cuisinier) a réussi un exploit : faire manger et apprécier du lapin à Sophie !

 

Vendredi 12 septembre : Gargas – Oppède-le-vieux - Beaumettes

Les jours passent et la fin des vacances approche.

Nous en profitons pour vivre au ralenti. Nous avons tout de même visité un petit village étrange : Oppède-le-vieux. C’est un village désert où les racines des arbres reprennent le dessus sur la pierre et envahissent les sentiers. Un lieu calme que les solitaires apprécieront.

 

Pour terminer notre périple, nous avons décidé de nous offrir une petite douceur : visiter une confiserie. Nous avons pu visiter l’atelier de cette entreprise familiale et déguster quelques fruits confits aux saveurs d’autrefois.

 

A suivre …

Retour à l'accueil