Carnet de route du 31 juillet 2010 : Luss – Oban – Fort William

 

Nous sommes partis (sous la pluie) de Luss pour rejoindre un petit appartement que nous avons loué pour la semaine à Fort William. Mais avant nous avons fait un crochet par Oban, une petite ville balnéaire à l’architecture victorienne.

 

Aujourd’hui, nous n’allons pas parler de tourisme, mais plutôt de météo. En effet, nous avons compris le sens de l’expression « prendre une douche écossaise » !

 

En effet, à Oban, une pluie tombait sans discontinuer si bien que l’épais rideau nous a même empêché de prendre des photos.

 

Mais le plus surprenant, c’est qu’en Ecosse, les averses s’arrêtent d’un coup. Très vite, des rayons (rebelles) du soleil transpercent les nuages et déposent sur le paysage des couleurs éclatantes. Il suffit qu’un peu de lumière caresse une colline pour que toute une palette de vert apparaisse (voir photo ci-dessous).

 

 

verdure ecosse 

Autre fait surprenant, c’est la rapidité à laquelle le temps change. Voyez plutôt ci-dessous, 2 photos prises à quelques minutes d’intervalles.

 


chateau Stalker loch laich

 

Le château de Stalker avec et sans la pluie (Christine en avait aussi fait un cliché au printemps).

 

Stalker loch laich 

Enfin, voici une dernière photo pour vous faire partager un autre phénomène météorologique : la tombée de la brume sur un Loch. C’est rapide, massif et … épais !

 

Brouillard ecosse

 

Mais que se passe-t-il dessous, lorsque que la brume a recouvert les eaux ??? En tout cas, nous n’aimerions pas être le petit bateau qui se trouvait au milieu du Loch à cet instant (d’ailleurs, on ne le voit même plus sur la photo !).

 

Retour à l'accueil