Bonne surprise ce matin, nos bagages sont de retour !

 

Nous démarrons la journée par une balade au marché central (Vásárcsarnok). Cet immense hall en métal et en brique a été conçu par Gustave Eiffel. Nous déambulons au rez-de–chaussée entre les étals multicolores : fruits, légumes, guirlandes de paprika, charcuterie, … que de choses appétissantes. A l’étage une galerie fait le tour de l’édifice. On y trouve des petites cahutes pour se restaurer et des produits de l’artisanat local (napperons, foulards, cuir et tout un tas de gadgets souvenirs). Nous apprécions cette première rencontre avec la vie locale.

marché couvert Budapest
marché couvert Budapest 2 


Ensuite, nous longeons le Danube depuis le pont prés du marché jusqu’au pont des chaînes (Széchenyi Lánchid). Ce dernier est le pont le plus ancien de la ville.

pont budapest
pont des chaines budapest 


Le fleuve sépare la ville en deux : d’un côté Buda, de l’autre Pest. Depuis Pest, nous pouvons observer Buda (le palais royal, le château et l’église Mathias notamment). Le soleil brille, mais le vent est glacé (pourtant, il ne fait que -2°C !).

Nous poussons jusqu’au Parlement (Orságház). Ce monument gigantesque a des allures de cathédrale gothique. Nous sommes émerveillés par le dôme, les arcades, les sculptures, … qui contrastent avec un ciel bleu glacial.

parlement budapest
Enfin, avant de quitter les quais, nous passons un moment devant « les chaussures au bord du Danube ». Depuis 2006, elles rendent hommage aux juifs assassinés à cet endroit entre 1944 et 1945. Cette œuvre commémorative est bouleversante : des dizaines de chaussures de fer sont alignés au bord du fleuve, de sorte que l’on visualise parfaitement la tragédie qui s’est jouée ici.

chaussures budapest

 chaussures budapest 2  plaque chaussures


Nous nous remettons de nos émotions dans une petite taverne. Au menu : soupe dans une boule de pain, rôti à la Tzigane et échine fumée et grillée. De vraies spécialités locales !

 

Pour finir la journée, nous nous perdons délicieusement dans les rues et les avenues de la ville. L’architecture est massive et richement ornée. Il faut toujours avoir le nez en l’air pour ne pas en perdre une miette !

facade budapest
Nous nous rapprochons peu à peu de l’Opéra national (Magyar állami operaház), où nous avons la chance de voir « la Bohème ». Pendant les entractes, nous visitons ce lieu magique (fresque au plafond, dorures, boiseries, …) et mythique pour les amateurs de musique classique.

opéra budapest

Retour à l'accueil