Mardi 25 août 2009 : Dolenjske Toplice – BAZA 20 – Depo Soteska

Nous sommes toujours à Dolenjske Toplice, qui figure parmi les plus vastes régions forestières de la Slovénie. La randonnée du jour aura une forte coloration historique puisque nous avons décidé de trouver BAZA 20, une ancienne base de la résistance yougoslave retirée dans les profondeurs d’une immense forêt.

 

Nos chaussures nous emmènent dans ce lieu désert où 26 baraques en bois sont disposées entre les arbres et les rochers.


BAZA 20
était le siège politique et militaire du mouvement national de la libération durant la Seconde Guerre Mondiale. Dans cette base retranchée, travaillaient et vivaient dès 1943,  les commandants partisans, la direction du Front de libération, les chefs du parti communiste, ainsi que, temporairement, les membres du AVNOJ (Conseil antifasciste pour la libération populaire de la Yougoslavie).

 

Chaque baraque portait un numéro et avait une fonction bien précise : l’hôpital, l’imprimerie, la cuisine, les WC, les chambres, …

 

Après la libération, les baraques ont commencé à tomber en ruine les unes après les autres. De grandes rénovations ont débuté à partir des années 50. Depuis 1952, ce lieu est inscrit monument culturel, mais il est gravé depuis plus longtemps encore dans les mémoires collectives de l’ex-Yougoslavie.

 

Nous avons passé un peu de temps, seuls, au milieu de cet étrange endroit. Les maisons sont vides mais semblent encore habitées par ses fantômes (d’ailleurs, les gardiens sont 2 momies !).

Quelques portes étaient ouvertes, mais nous ne restions que quelques secondes à l’intérieur. Le lieu peut faire froid dans le dos ou bien inspirer des cinéastes avides de sensations...

 

Sur le sentier qui nous redescendait au parking, nous poursuivons notre découverte de la faune locale. Regardez sur quoi Sophie a failli marcher !!! Elle a été bien courageuse malgré sa phobie des reptiles.



 
Enfin, en regagnant notre hébergement, nous tombons sur ce magnifique monument qui se nomme Hudicev Turn (la tour du diable) dans le village de Depo Soteska. Nous n’avons pas d’information sur cette bâtisse à couper le souffle.

 



Nous terminons avec une anecdote de comptoir. Alors que nous finissions de dîner dans une auberge, la serveuse nous amène deux verres de liqueur (oui, on sait, encore !!) que nous accueillons avec plaisir tant le schnaps de la veille était délicieux. La surprise fut immense lorsque nos papilles découvrirent ce breuvage : puissant alcool au goût de sirop de nos grands-mères et de plantes médicinales. Vincent, s’est étouffé à la première gorgée et Sophie, trop polie pour laisser son verre plein, a tout de même réussi à en avaler plus de la moitié. L’effet a été immédiat. Le retour jusqu’à la chambre s’est fait dans un bruyant fou rire.

A suivre...

Retour à l'accueil