Lundi 24 août 2009 : Dolenjske Toplice - Plitvička jezera (Croatie)

Nous logeons actuellement à proximité de la frontière croate (moins d’une heure). Nous avons donc organisé une petite expédition dans le parc national des lacs de Plitvice, en Croatie. Sachant que ce lieu est très visité, nous décidons de nous lever aux aurores afin d’arriver à l’entrée du parc vers 10 heures.

 

Bien décidé à ne pas nous perdre aujourd’hui, nous suivons scrupuleusement notre carte. Nous empruntons de petites routes merveilleusement éclairées par le soleil levant.

 


Une fois la frontière franchie, nous traversons de nombreux petits villages. Un grand nombre de maisons portent encore les stigmates d’une guerre pas si lointaine. En effet, des murs criblées de balles nous rappellent avec force, que cette région a été très touchée par les combats durant la guerre serbo-croate. Nous coupons la radio et roulons pendant plusieurs minutes dans un silence pesant. Se trouver dans une zone qui a subit un conflit récent est une expérience que nous n’avions jamais vécue. Ça remue les tripes et fait réfléchir. Justement, depuis plusieurs jours, par des lectures, nous tentons de comprendre le contexte géopolitique de l’ex-Yougloslavie. Franchement, c’est plutôt complexe comme situation.

 

Puis, lorsque nous nous éloignons de cette région, les maisons semblent neuves (ou en fin de construction), les jardins débordent de fleurs, … la vie reprend son cours.

 

Nous finissons par arriver sur un immense parking. Il est presque 10 heures, et une file d’attente s’est déjà formée devant le guichet.  

 

Le parc des lacs de Plitvice est un parc national, qui se situe à mi-chemin entre les villes de Zagreb et Zadar au sein d'un plateau karstique. Il fut créé le 8 avril 1949 et ajouté sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979. Ce parc est un phénomène géologique où l’on découvre des lacs d’un bleu incroyable, des bassins naturels à l’eau translucide, des chutes d’eau, des torrents, une immense cascade, … bref, un véritable Eden. Parmi la masse de touristes (dont nous faisons partie !), nous croisons même un couple de jeunes mariés en habits de noce.

 

Heureusement, nous avons fini par trouver quelques sentiers qui nous ont éloignés un instant de la foule.

 


La seule petite frustration fut une météo mitigée, avec son lot de gros nuages et de ciel gris. Un vrai casse-tête pour prendre des photos. On a presque envie de s’excuser de vous proposer ces clichés, tant ils s’éloignent de la beauté du site. Bon, on ne peut pas avoir de la chance tous les jours !!!


A suivre ...

Retour à l'accueil