Mardi 18 août 2009 : Bled – Maribor

Peu de visite de prévue aujourd’hui, nous bouclons les valises. C’est fou comme l’on s’étale en 6  jours…

 

En guise d'au revoir, Anton nous couvre de cadeaux : des cartes postales de la région, un filet de pommes de terres de sa production, une bouteille de vin slovène, une carte du pays et … deux peaux de chèvres pour nos enfants ( ?!). Ces présents nous touchent beaucoup. De notre côté, nous lui offrons une bouteille de Bordeaux que nous avions dans nos bagages.

              

Enfin, Anton nous indique sur la carte les petites routes qui mènent à Maribor et traversent une Slovénie typique et authentique.

 

Nous suivons ses conseils et croisons sur notre route des dizaines de charmants petits villages. Nous sommes surpris par le nombre d’églises (certaines se faisant face à quelques centaines de mètres l’une de l’autre). Aux abords des routes sinueuses, nous nous arrêtons interloqués devant une culture que nous ne connaissons pas : des plantations grimpantes de plusieurs mètres de hauteur, chargées de fruits encore verts. Merci aux amateurs d’horticulture de nous éclairer !

 


Avant d’arriver à Maribor, nos playmobils ont souhaité se rafraîchir près d’une cascade (il ne fait que 32°C, rien par rapport à la canicule française en ce mois d’août).

 

Une fois arrivés à destination, nous découvrons avec plaisir la maison de Sonia et notre chambre, tout aussi accueillante.

 


Mercredi 19 août 2009 : Maribor

Nous logeons à proximité des pistes de ski de Maribor, un peu à l’extérieur de la ville. Chaque année, au mois de janvier, se déroulent ici des épreuves féminines de la Coupe du monde de ski.

 

D’humeur sportive, nous décidons de grimper une de ces pistes jusqu’à son sommet. Près de deux heures de grimpette durant lesquelles nous croisons d’autres marcheurs : une mamie avec son chien, des papis torses nus, des vététistes casqués, une dame avec une poche remplie de gros champignons (des ceps ?), des marmots qui attendent leurs parents en sifflotant, … Tous avaient un point commun : ils étaient moins essoufflés que nous ! Bon d’accord, nous ne sommes pas des habitués de la montagne, mais quand même, ça grimpait, vraiment, vraiment sec !

 

Heureusement, des papillons nous ont accompagné durant la montée et ont été l’objet d’arrêts réguliers… pour des séances photos.

   

La vue est splendide lorsque nous nous retournons pour observer la vallée. Nous pique-niquons au milieu de la montagne avec nos désormais quotidiens sandwichs jambon blanc / tomates / fromage !



Durant notre exceptionnel (!) repas, nous sommes alertés par des cris d’enfant. Un petit garçon vient de se faire piquer par une guêpe. Vincent, en héros, attrape dans notre trousse à pharmacie ambulante, un gel apaisant pour les piqûres d’insectes et va en proposer aux parents paniqués.

 

La descente est bien plus facile car nous utilisons la ligne de télésièges. A l’arrivée, nous sommes toujours aussi surpris du peu de touristes présents dans cette station. Nous regagnons tranquillement, à pied, notre hébergement.

 

En fin de journée, nous nous rendons à Maribor en bus pour découvrir le centre. La ville semble plus petite que nous l’imaginions. Nous sommes un peu fatigués par notre rando du jour, alors après avoir dîné et observé le coucher de soleil, nous ne nous attardons pas. Cependant, le bus à (beaucoup ?) de retard, nous l’attendrons près d’une heure.



A suivre…

Retour à l'accueil