Jeudi 13 août 2009 : Bled

 

Aujourd’hui, à bas la voiture (marre de rouler !) on utilise nos pattes !

 

Coup de chance, nous pouvons démarrer nos randonnées depuis la maison de Dana. Avant d’atteindre le centre de Bled, nous traversons de ravissants hameaux composés de chalets fleuris qui semblent tous être repeints de la veille.



Ensuite, nous longeons la rive du lac et empruntons un sentier forestier pentu pour accéder au château perché sur la falaise.



Nous pensions pouvoir admirer le panorama depuis les remparts du château, mais surprise ( !) l’accès nécessite un droit de passage de 7€ par personne (ce tarif comprend aussi la visite d’un musée). Mais, comme nous n’avions compris le panneau situé à l’entrée, nous nous sommes fait rattraper par une gardienne mécontente. Pas très drôle de se faire remonter les bretelles en slovène !

 

Nous rebroussons chemin et nous nous offrons une petite baignade dans le lac. Dans l’après-midi, lors d’une intense sieste / bronzette / bouquinage, nous avons été surpris par un déluge. Une averse orageuse de près de deux heures qui nous a forcé à plier bagages et nous a accompagné tout le long du chemin du retour. Sous cette pluie torrentielle, le paysage se métamorphose.

 



A l’arrivée, trempés, nous rencontrons le mari de Dana. Ce monsieur (agriculteur à la retraite) nous invite dans sa cave, et, entre les cageots de patates, nous propose de nous réchauffer la couenne en goûtant une de ses spécialités maison : la liqueur de poire ! C’est clair, ça réchauffe !!!

 

Nous avons passé une heure avec lui, dans sa caverne d’Ali Baba (entre poussette, frigidaire, luge en bois, barrique, …) à échanger quelques mots dans une langue internationale (mélange de français, anglais, allemand et italien).

 

Nous terminons la journée autour d’un bon repas composé de spécialités slovènes (dinde façon Ljubljana et porc sauce Balkan).

 

 En fin de soirée, lorsque la serveuse nous offre deux verres de liqueur, nous nous interrogeons sérieusement : pourquoi, lorsque nous sommes en voyage, on nous fait tout le temps picoler ?

 

A suivre …

Retour à l'accueil