Mercredi 24 décembre : Chania - Presqu’île d’Akrotiri

 

Après avoir pris notre petit déjeuner dans une taverne très sympa, nous prenons la voiture pour explorer la presqu’île d’Akrotiri.


Nous commençons par le tombeau de Vénizélos (homme politique grec, mort en 1936). Nous contemplons la baie, les montagnes enneigées et Chania.


Nous traversons plusieurs minuscules villages portuaires comme Tersanas et Stavros. Le temps est très couvert et, période hivernale oblige, ces lieux sont désertiques. C’est amusant de s’asseoir sous une paillote vide et d’écouter le vent souffler dans les palmiers. Tout semble à l’abandon, comme si pendant l’hiver, l’homme laisse la nature reprendre ses droits. Un peu comme dans « Je suis une légende » pour ceux qui ont vu le film. Et dire que dans quelques mois, des touristes de tous horizons viendront s’agglutiner sur cette mini plage, comme l’ont fait nos mascottes lors de la photo souvenir avec le père Noël.

 


Nous trouvons tout de même une taverne ouverte en bord de route avec une mamie à l’intérieur en train de lire son journal, c’est Irène. Elle nous propose une table, tire une chaise et s’assoit avec nous (on se croirait être chez une de nos mamies !). Elle nous demande tout tranquillement ce que l’on veut manger. Comme souvent, nous répondons (en anglais) « Qu’avez-vous cuisiné aujourd’hui ? » (nous sommes rarement déçus, car c’est l’occasion de goûter des plats locaux). Encore une fois, bonne pioche ! Irène, nous apporte deux énormes plâtrées de pâtes à la viande et à la béchamel, accompagnées de l’incontournable salade grecque. Après quelques mots échangés et un dernier sourire, nous quittons la taverne le ventre plein !


L’après-midi, nous visitons le monastère d’Agia Triada. Quelle magnifique expérience. L’endroit était (presque) désertique : juste nous, des chats et le vent qui s’engouffrait dans l’enceinte. Sans vouloir faire de mysticisme de bas étage, nous avons ressenti beaucoup de bonnes vibrations au sein de ce lieu paisible. Encore une fois, en lisant des panneaux sur les portes, nous comprenons qu’en été, ce lieu doit être perturbé par des centaines de touristes en short !


 

Nous poursuivons la journée dans les montagnes où nous observons, au cours d’une promenade des chèvres sauvages (assez timides !). Nous terminons la balade vers une grotte – la grotte Katholiko - qui abrite un des 1er lieu culte de lîle (VI eme siecle avant J-C.).

 


Plus tard, de retour dans la ville, nous mangeons pour notre réveillon de Noël, une superbe Moussaka (petite astuce cuisine pour ceux qui veulent essayer : ils mettent de la cannelle dans la sauce béchamel !).


Nous décidons d’aller voir comment les Grecs célèbrent Noël. Coup de chance, la cathédrale Orthodoxe se trouve juste en face de l’église Catholique. Nous avons donc pu découvrir facilement les 2 cérémonies (forcément totalement différentes !)… Cela étant, nous avons trouvé un point commun : nous avons entendu dans chacun de ces 2 lieux … un téléphone portable sonner !!!


Nous avons apprécié le recueillement des fidèles et leurs chants très émouvants. Et puis, c’est 2 lieux de culte face à face faisaient parfois unisson lorsque les cloches de la cathédrale Orthodoxe se mêlaient aux chants Catholiques. Une des raisons pour laquelle nous aimons beaucoup cette ville, c’est qu’ici, cohabite une population aux origines et croyances différentes. Chacun peut pratiquer sa religion, croire en son Dieu tout en respectant son voisin… A méditer.


Nous finissons la soirée par une balade nocturne dans les rues de la vielle ville.

 


Encore une fois, nous tombons de sommeil. Pas de berceuse.

Retour à l'accueil