Vendredi 15 août 2008 : Penha – Rendufe – Fafe

 Penha est un immense parc près de Guimarães. Il est vallonné, jonché d’énormes rochers en granit et parcouru par de nombreuses marches. Les familles portugaises s’y retrouvent souvent. Certaines y organisent leurs réunions de familles lors de pique-niques géants. Il n’est pas rare de voir des hommes, tôt le matin, garder les tables en pierre afin de réserver la place. Nous avons donc pu voir des familles entières, endimanchées, attablées en diverses points stratégiques avec réchauds et énormes marmites bien calées sur des blocs de granit.

Niveau gastronomie, nous aussi avons été gâté : bolinhos (beignets de morue), poulet grillé au pili-pili arrosé d’une pression locale bien fraîche et pudding (sorte d’œufs au lait très compacts aromatisés à l’orange (un délice). L’ensemble accompagné d’un fond musical fort sympathique. Que du bonheur …

Ensuite, nous avons voulu observer de plus prés la ferveur religieuse de la population portugaise. L’été, c’est assez facile car de nombreuses processions ont lieu dans les villages. Chaque petit lieux-dit a sa chapelle, son saint ou sa vierge à vénérer. On nous a conseillé d’aller à Rendufe pour y suivre la procession du 15 août. Ce fut notre deuxième moment de dépaysement total (le 1er étant Santo Ovido). D’abord, plus l’ombre d’un touriste. Ensuite, nous avons pu écouter un rancho (groupes de chants et de danses folkloriques). Vincent a fait quelques prises de son, ça vaut le détour. Le public suivait avec attention et certains passionnés dansaient aux premiers rangs. Apparemment, on trouve encore beaucoup de fêtes traditionnelles dans le pays, mais nous nous sommes laissés dire que, fautes de moyens financiers et surtout de relève des plus jeunes, toutes ces traditions devraient disparaître d’ici quelques dizaines d’années. Après la représentation, les habitants sont peu à peu venus gonfler les rangs de la procession devant la chapelle. Nous y avons croisé des fidèles habillés en personnages bibliques, des hommes qui portaient des statues représentant la vierge ou des Saints, mais encore des scouts, une fanfare, … tout ce cortège suivi par un groupe de femmes entonnant des chants religieux. C’était un moment très émouvant. Le recueillement était total.

Finissons avec une anecdote : Rendufe est un tout petit village à cheval sur 2 grandes communes. Il y a encore quelques années, il n’y avait pas de route, ni d’infrastructure (ces 2 communes se rejetant l’investissement financier), le village était donc coupé du monde. Si bien, qu’est née une expression dans les environs : « Va à Rendufe » qui veut dire « Va mourir » !!!

Pour finir la journée, nous avons été invité aux 79 ans de Joaquim. Encore une fois, nous avons savouré un repas succulent (beignets de porc, vitela cuite au four à bois(veau), riz à la portugaise et gâteau maison) et tout cela dans une ambiance chaleureuse (40 personnes pour une seule famille tout de même). Comme chez nous, ils chantent Parabéns (Joyeux anniversaire) avant de souffler les bougies.

Encore une fois, nous sommes allés nous coucher le ventre bien rempli et les yeux pleins d’images.


Samedi 16 août 2008 : Arcos de Valdevez – Ponte da Barca – Ponte Lima – Fafe

Ce samedi fut l’occasion d’une promenade avec une famille portugaise dans des villages du nord du Portugal. Pour commencer, nous avons flâné dans les ruelles d’Arcos de Valdevez où José (l’oncle de Vincent) nous a raconté quelques anecdotes de son enfance. Nous nous sommes régalés d’un plat local : l’arroz de pato a antiga (riz de canard à l’ancienne : canard + orange + riz complet + chorizo + ventrèche). Ensuite nous avons découvert 2 petites villes parcourues de ponts : Ponte da Barca et Ponte Lima. La route pour y arriver est magnifique (vignes et vallées surplombées de majestueuses Quintas). Nous avons longuement discuté avec Maria qui est professeur de portugais et de français dans un collège. Nous avons pu en savoir plus sur la vie ici, notamment celle des jeunes.

Enfin, notre dernière étape fut une belle découverte : les sardinhas. Dans un restaurant populaire, nous avons mangé des sardines grillées enroulées dans des bolos (galettes de maïs). Le vinho verde vient rincer les gorges sèches et colorer les langues (d’un beau violet). Une séquence Miam vous racontant cette soirée devrait voir le jour à notre retour. Cerise sur le gâteau, 3 hommes ont sorti des guitares et ont entonné des chants populaires pour le plus grand plaisir de tout le monde. L’ambiance y était plus que conviviale ; le public chantait, riait, tapait des mains sous le regard amusé d’une télé perchée dans un coin diffusant un match de Porto (ben, on ne se refait pas !).

Ce fut notre dernière soirée à Fafe.

Demain nous partons vers la région du Douro. Promis, dans quelques jours, nous mettrons en ligne une carte pour vous permettre de localiser tous ces endroits.

Cette première étape portugaise fut riche (en calories (!!!) et en rencontres), ensoleillée, souriante et chaleureuse.


Merci particulièrement à Victor (les traductions !!!), Isabelle, Goretti (l’hospitalité et la cuisine), Joaquim, Nathalie, José, Maria (les longues discussions), Tino, Pedro, Sarah, Victor (le local), Nella (les gâteaux maisons) et tous les autres que nous avons oublié.

A suivre …

Retour à l'accueil